Twitter Instagram

LES PROTÉINES ANIMALES : INDISPENSABLES À L’ORGANISME


L’organisme a besoin de protéines animales (viandes blanches, viandes rouges, volailles, œufs, poissons, crustacés, huitres...).


poisson cuisiné.jpg

Les protéines animales servent à réparer et à maintenir en bon état les tissus comme la peau, les muscles et les os. Elles permettent de lutter contre les infections par l’apport d’anticorps, elles servent à la formation des enzymes digestives et des hormones. Leur teneur est élevée en acides aminés (indispensables à la croissance, à la réparation des tissus, des muscles et des cellules)

Les carences en protéines animales entrainent la chute de la résistance immunitaire, l’ostéoporose, la fonte musculaire, l’anémie, la fatigue chronique.

Pour éviter les carences,

  • Il faut manger des aliments protéinés 2 fois par jour au moment des repas.
  • Varier les protéines d’un repas à l’autre en les associant à un féculent.
  • Associer à ce repas une crudité assaisonnée d'une cuillère à café d'huile de noix et d'une cuillère à soupe d'huile d'olive.

 

Pour faciliter la digestion il est bon de ne manger qu’une seule protéine au cours d’un même repas.


Bon à savoir:


Pour connaître son besoin en aliment protéiné il suffit de multiplier son poids en kg par 5 et l’on obtient, en grammes, la quantité d’aliment protéiné nécessaire puis de le répartir sur 2 repas.

Exemple :

Si vous pesez 60 kg il vous faut 60g de protéines (que vous multipliez par 5) soit 300g d’aliments protéinés (viandes, poissons, volailles, crustacés) A répartir entre les repas.

Si vous pesez 80 kg, il vous faut 80g de protéines (que vous multipliez par 5) soit 400g d’aliments protéinés à répartir de même

Il est très bénéfique de manger des protéines au petit déjeuner (œufs, jambon, saumon, poulet...) pour leur apport en énergie, ce qui permet d’éviter le coup de barre ou la fringale de 11H et d’arriver au déjeuner sans être affamé.

Dans ce cas il ne faudrait pas consommer de protéines à l’un des 2 autres repas.