Twitter Instagram
kale.jpg

Le kale

Un super aliment

Le kale est une variété ancienne de chou sauvage. Le plus riche en vitamines et minéraux de la famille des crucifères. Dans les crucifères on trouve aussi le brocoli, le chou de Bruxelles, le chou, le chou vert, le chou fleur...

Détoxifiant, antioxydant, il aide à renforcer tout notre système immunitaire.

Les antioxydants participent à neutraliser les radicaux libres du corps, permettant ainsi la prévention du vieillissement des cellules et du vieillissement prématuré de la peau.

 

Bon apport en :

  • Fibres : indispensables dans une alimentation équilibrée, essentielles au bon fonctionnement du transit
  • Oméga 3 : acide gras mono-insaturé d’autant plus intéressant que nous en sommes tous carencés
  • Fer : incroyable anti fatigue
  • Calcium : solidité des os, maintien de la fonction cardiaque
  • Vitamine C : cet antioxydant donne à l’épiderme souplesse et fermeté, booste le système immunitaire, permet une circulation sanguine plus fluide, cimente les cellules osseuses
  • Vitamine A : indispensable à la vision, protectrice de la peau

 

A consommer :

Cuit, il se cuisine comme tous les autres choux. Une cuisson rapide, à la vapeur ou revenu avec un peu d’huile d’olive et de l’ail haché.

Cru, en salade. Il faut lui enlever la partie blanche qui est amère, et masser doucement les feuilles entre elles pour les attendrir ou les ciseler. Ajouter une sauce avec de l’huile de noix ou de colza, un peu d’huile d’olive, des échalotes.

En chips, mettez les feuilles au four en y ajoutant de l’huile d’olive et un peu de sel.

Il s’associe aussi bien avec les viandes que les poissons ou les légumes.

Il est préférable, comme pour tous les choux, de ne pas le faire bouillir au risque de détruire une bonne partie de ses qualités détoxifiantes et minérales.

 

En bio, absolument !

Si ce chou frisé contient de très nombreux nutriments, il est pulvérisé par plus d'une vingtaine de pesticides dans les cultures classiques.

Le bio est une garantie supplémentaire d’être sûr de se faire du bien.


Bon à savoir:


Plusieurs études mettent en avant qu’une consommation de 3 à 5 portions par semaine de crucifères dont le kale entrainerait une protection significative contre le cancer, les maladies cardio-vasculaire, l’hypertension artérielle et la glycémie.

Pour les fumeurs il est recommandé de manger des crucifères crûs. Bien les mâcher pour dégager le sulforaphane (contenu dans le kale), qui restaure le système de nettoyage des poumons et nettoie le corps de certains métaux lourds.

 

*Source wikipédia (S.A. Ritz, J. Wan et D. Diaz-Sanchez, « Sulforaphane-stimulated phase II enzyme induction inhibits cytokine production by airway epithelial cells stimulated with diesel extract », American Journal of Physiology: Lung Cellular and Molecular Physiology,‎ 2007, vol.292 33-39 / D. Heber, Z. Li, et al., « Sulforaphane-rich broccoli sprout extract attenuates nasal allergic response to diesel exhaust particles », Food & Function,‎ 2014, vol.5(1) 35-4)