Twitter Instagram
badiane.jpg

La badiane ou anis étoilée

Une incroyable quantité de bienfaits

L’anis étoilée est la plus belle des épices. Fruit du Badianier, originaire de Chine.

Elle est reconnue pour ses très nombreuses qualités aussi bien gustatives que médicinales.

En plus de son goût anisé légèrement sucré et acidulé, l’anis étoilée déploie une incroyable quantité de bienfaits. 

Antioxydante, anti-inflammatoire, antalgique, antibactérienne, vermifuge, diurétique, antivirale, antispasmodique et même purificatrice d’haleine.

La Badiane facilite la digestion et agit sur les effets d’une digestion difficile comme colites, flatulences, spasmes intestinaux, ballonnements. Elle permet de normaliser les flores intestinales.

Grace à son action apaisante, elle est intéressante pour lutter contre stress, fatigue, anxiété, insomnies.

 

Comment la consommer ?

On peut facilement glisser l’anis étoilée dans beaucoup de préparations culinaires qui s’accordent bien avec ce goût anisé un peu sucré. Comme les tajines ou tous plats en sauce.

On peut l’ajouter à une poêlée de légumes, un plat de riz ou à la cuisson des poissons.

La badiane est merveilleuse dans toute compote de fruits, sans compter son apport décoratif.

On la déguste, en fin de repas, sous forme d’infusion. Pour une personne, il suffit de faire bouillir la quantité d’eau nécessaire et de laisser infuser 2 étoiles pendant 5 minutes. On peut aussi croquer sa graine.

 

En bio absolument !

La Badiane doit s’acheter bio. Les étoiles empaquetées entières et non en poudre, pour éviter les mélanges possibles.


Bon à savoir:


Une seule badiane suffira à agrémenter un plat destiné à 4 personnes.

Comme tout traitement efficace, il ne faut pas abuser de la badiane sur de trop longues périodes. Par exemple si vous l’utilisez en cure, vous intercalerez une période de 15 jours avec une période d’arrêt de 15 jours.

Soyez vigilant à l’achat de la badiane en vérifiant son origine. Bien qu’interdite en France, il existe une badiane du Japon, qui peut être toxique.